0662559061 laura@ciriani.com

Le 21 septembre 2018, j’ai animé, pour le cabinet d’expertise comptable NOVAA, un atelier sur le personal branding des indépendants, une de mes spécialités pour les professions libérales que j’accompagne.

Cet article a initialement été publié en article sur mon blog personnel Linkedin

Je m’appelle Laura Ciriani et j’aide des indépendants à construire leur réputation sur Internet. J’exerce cette activité sous différentes formes, du coaching individuel à la prestation de services, en passant par les conférences ou formations.

Le cabinet Novaa fait sa rentrée

Le vendredi 21 septembre dernier, c’était l’évènement « Novaa fait sa rentrée », une journée Portes Ouvertes où les freelances de tous horizons étaient accueillis de 9h à 21h pour venir travailler, se former et réseauter dans les sympathiques bureaux d’un cabinet d’expertise comptable de la rue Auber, à deux pas de l’Opéra, à Paris 9e.

Un expert comptable pas comme les autres

Si vous ne les connaissez pas, Novaa Expertise est un cabinet d’expertise comptable dédié aux freelances et entrepreneurs en solo, qu’ils exercent en micro-entreprise, en EURL ou en SASU.

Je les ai découvert en novembre 2016 quand je cherchais à structurer mon administratif : leur solution en ligne Tiime AE (devis, factures et compta en ligne) répondait parfaitement à mes besoins d’alors. J’ai appris par la suite que Tiime AE est une version simplifiée pour les autoentrepreneurs de Tiime, leur logiciel de gestion maison qui permet de gérer facilement devis, factures, comptabilité de société, tva, notes de frais, indemnités kilométriques,…

C’est naturellement vers eux que je me suis tournée pour créer ma SASU et gérer ma comptabilité quand mon activité a commencé à décoller à l’été 2017.

Mais Novaa c’est un peu plus qu’un cabinet comptable : sa clientèle étant composée de centaines de freelances, ils sont des acteurs dynamiques de l’écosystème freelance parisien via des événements qu’ils organisent ou soutiennent.

Depuis 2017, je ne manque pas d’assister aux événements auxquels ils m’invitent, tels que par exemple la Freelance Fair, ou à des ateliers de formation, tel par exemple celui sur le prélèvement à la source pour les indépendants, qui s’est tenu récemment chez l’assureur Hiscox.

C’est donc avec plaisir que j’ai répondu à l’appel de Novaa pour animer ce vendredi après-midi un atelier sur le personal branding des indépendants, une de mes spécialités pour les professions libérales que j’accompagne.

Affirmez votre marque personnelle : soyez mémorable !

Le personal branding est un concept développé aux États Unis américain au début des années 2000. Il peut se traduire par “marketing personnel” ou “marketing de soi” et vise à développer votre marque personnelle pour vous faire connaître et valoriser votre expertise et compétences.

Avec le développement d’internet, le personal branding vous assure d’être visible auprès de vos clients potentiels mais aussi de disposer d’une image de marque rassurante et d’une bonne réputation en ligne (aussi appelée e-réputation).

Cela peut paraître évident mais rappelons-le tout de même : quand bien même le freelance a développé une marque ou un logo, ce que le client achète c’est la personnalité et les compétences particulières du freelance lui-même.

Et, par rapport à ce que peuvent proposer les agences intégrées, c’est un atout de premier plan :

Nous sommes, en tant que freelance, WYSIWYG : What You See Is What You Get !

Pas de décalage entre la promesse du commercial et l’exécution du collaborateur, pas de changement d’interlocuteurs : chez vous, c’est une seule et même personne.

A vous d’affirmer votre personnalité pour proposer une offre unique – la vôtre, qui ne repose pas seulement sur vos compétences mais aussi sur votre vécu, votre parcours, votre caractère, votre enthousiasme, etc… – qui se démarquera des autres propositions sur le marché.

L’objectif est d’être mémorable, qu’on veuille travailler avec VOUS, et pas seulement avec « un(e) graphiste freelance » comme il y en a mille.

La carte de visite ? Votre image de marque en miniature

La bonne idée : le mur des cartes de visite dans la cafétéria chez Novaa, pour favoriser les mises en relation entre freelances.

J’ai commencé par rassembler les cartes de visite des participants dans un pot commun : après avoir fait connaissance cet après-midi, nous allons pouvoir rester en contact via Linkedin après l’atelier.

Sur la quinzaine de présents, 4 n’avaient pas de cartes et m’ont noté leurs coordonnées sur un bout de papier… un peu dommage, en cette journée d’échanges entre freelances !

L’occasion de rappeler l’importance de la carte de visite, même à l’ère digitale : c’est votre image de marque en miniature. Et j’en suis tellement convaincue que j’en ai même fait un article de blog que je vous partage ici : « Non, la carte de visite n’est pas morte ! »

Pour illustrer mon propos, j’ai raconté une anecdote de mes débuts en 1988 : ma maîtrise en droit en poche, lorsque je recherchais mon premier emploi, j’avais déjà pensé à me créer une carte de visite avec mes coordonnées et la fonction « Juriste » de mes ambitions. Je me souviens que ça faisait toujours son petit effet quand je la tendais car, à l’époque, seuls certains professionnels en exercice avaient leur propres cartes de visite.

Aujourd’hui, les coûts de fabrication sont devenus négligeables et il ne faut pas s’en priver.

J’ai également présenté des exemples de supports de communication « papier » que j’ai développés depuis 2 ans :

–   Mini cartes de visite personnelles

–   Cartes de visite thématiques : stratégie, site web, réseaux sociaux

–   Flyer de présentation de mon offre aux professions libérales

–   Cartes de vœux

Ces créations sont autant d’occasions d’apporter une touche personnelle à votre communication pour vous distinguer.

Votre e-reputation sur Google : faites le test

Google concentre à lui seul 9 recherches sur 10 effectuées sur internet en France. C’est donc sur Google que vous devez vérifier comment vous apparaissez sur la requête de votre prénom + nom. C’est l’audit de e-réputation par lequel commence toute démarche de personal branding.

En effet, quand bien même vous seriez recommandé, soyez-en sûr, comme les gens sont curieux, ils voudront en savoir plus sur vous : puisque vous êtes et serez « googlé », autant vous y préparer.

Cas pratique d’une freelance dans la salle dont j’ai tiré au sort la carte de visite : Aurélie Remia, webdesigner.

Quand on la cherche sur Google, s’affichent en tête des résultats tous les profils qu’elle s’est créés sur les plateformes web : Linkedin, Facebook, Behance, Ulule, Crunchbase, Quora, Pinterest, Dribble, Designinspiration,.. et tous ces profils social media ont fini par reléguer son beau site personnel en page 2 des résultats de recherche, là où ses clients n’iront jamais la chercher.

Pire encore, il n’y a aucun intérêt pour cette freelance de voir remonter en première page son résultat Société.com ou son profil Facebook !

Pourtant les clients sont curieux de savoir à qui ils ont affaire et c’est pour cela que la page « A propos » de votre site (ou la page « équipe », si vous exercez dans un collectif) sera, avec la page d’accueil, une de vos pages les plus fréquentées : soignez-la !

D’ailleurs, je vous partage celle d’Aurélie, qui l’a bien personnalisée pour nous partager à la fois son parcours personnel et son style :

Votre profil Linkedin est incontournable : optimisez-le !

La plupart des freelances présents exerçant en BtoB (inter-entreprises), j’ai choisi d’axer l’atelier sur l’optimisation de leur profil Linkedin.

Le réseau Linkedin, racheté par Microsoft fin 2016, est en effet devenu incontournable : avec 16 millions de membres en France (et plus de 500 millions dans le monde), c’est le réseau social professionnel le plus efficace pour la prospection en BtoB.

Du fait de l’excellent référencement de cette plateforme, votre profil Linkedin va souvent s’afficher parmi les 5 premiers liens sur Google sur la requête de votre prénom + nom.

Et les internautes apprécient de pouvoir obtenir rapidement des informations sur vous sur un profil standardisé qui leur est familier, tous les profils y étant présentés de la même façon.

J’ai pioché plusieurs cartes de visite parmi celles des participants pour une analyse de leur profil Linkedin et des conseils pratiques pour l’optimiser à la volée. Voici les points essentiels abordés lors de l’atelier.

7 conseils clés pour optimiser votre profil Linkedin

Bannière, photo de profil, accroche, coordonnées, résumé, visuels… on doit comprendre ce que vous faites au premier coup d’œil.

1. La Photo

Publiez sur votre profil Linkedin un portrait photo de qualité. C’est indispensable pour être crédible sur ce réseau professionnel. Sur cette photo, soyez engageant !

Lorsque vous participez aux conversations sur Linkedin, votre photo s’affiche en miniature, on doit pouvoir vous y reconnaître ; choisissez une photo portrait rapproché, bien éclairé, sans lunettes de soleil, avec votre tenue habituelle de travail.

Et si vous êtes graphiste, pas d’illustration ou logo à la place de la photo : utilisez la bannière pour montrer vos talents, la photo doit reprendre votre portrait.

Voici deux exemples de clients qui associent une photo de profil professionnelle avec la bannière de leur entreprise sur Linkedin :

2. Le Slogan/ L’Accroche

Par défaut, c’est le titre indiqué dans votre dernière expérience qui est repris et souvent ça ne suffit pas à décrire votre valeur ajoutée ni à qui vous voulez vous adresser..

Par exemple, je conseille aux avocats parisiens que j’accompagne de ne pas se contenter de mettre “Avocat au Barreau de Paris”, un titre officiel qui ne permet pas de les distinguer dans la mesure il y a 29.000 avocats inscrits au Barreau de Paris !

Il vaut mieux indiquer les domaines du droit dont l’avocat est expert et que leurs clients potentiels vont rechercher : droit du travail, droit fiscal, droit de la famille, droit des sociétés…

C’est d’autant plus important que cette accroche accompagne votre photo sur toutes vos interactions sur Linkedin (j’aime, commentaire, partage…)

Une de mes clientes, Mariette Strub Delain, a été interviewée pour son “Petit livre de l’estime de soi” dans le magazine Marie-France et l’a partagé sur Linkedin : observez comment les commentaires de ses contacts font apparaître leur slogan sous leur nom.

3. Le Résumé

Vous disposez d’un espace de 2000 caractères pour vous présenter, vous et votre offre, dans le résumé en ouverture du profil, alors faites-vous plaisir !

Utilisez cet espace pour parler à vos clients potentiels de leurs problèmes et de vos solutions.

Vous pouvez y exprimer votre style et votre personnalité pour vous démarquer : dans ce résumé, ne faites pas un simple déroulé de votre cv, pour lequel la rubrique « expériences professionnelles » suffit amplement.

Parlez de votre valeur ajoutée et de vos ambitions pour la prochaine entreprise que vous accompagnerez : une mission est une collaboration professionnelle, il faut donner envie au lecteur de votre profil de vous rencontrer.

Même si vous avez renseigné vos coordonnées téléphoniques et mail dans la rubrique dédiée, l’expérience prouve que sur Linkedin peu de gens savent où les chercher (et si vous voulez savoir, elles se trouvent en tête du profil sur la droite).

Pour faciliter la tâche des visiteurs de votre profil, je vous conseille ainsi de terminer votre résumé Linkedin par une invitation à vous contacter et un rappel de vos coordonnées.

4. Expériences professionnelles

Elles sont à détailler avec vos spécificités, pour qu’on puisse vous trouver via une recherche par mots clé dans votre domaine de compétences.

L’idée n’est pas de reprendre absolument tout ce que vous avez fait au cours de votre carrière professionnelle, mais plutôt de relever dans chaque élément de votre parcours les points forts qui font de vous l’excellent professionnel au service de vos clients aujourd’hui.

Par exemple, si vous êtes graphiste et ne voulez plus dessiner de logos pour les entreprises, ce n’est pas la peine d’insister là dessus dans le descriptif de vos missions, parlez plutôt d’image de marque et de charte graphique, ce sera plus valorisant.

Et votre investissement bénévole conséquent dans une association peut parfaitement figurer dans cette rubrique, d’autant que les valeurs et l’éthique associée peuvent vous rapprocher de clients potentiels séduits par votre engagement.

5. Articles

Au-delà des contributions qui s’affichent dans le fil d’actualités de vos contacts et dans le vôtre, il y a grand intérêt de publier au moins un article de référence, qui s’affichera en tête de votre profil : voici par exemple la mise en avant de mon article avec l’avocate Caroline Yadan, à côté de mes dernières interactions sur Linkedin.

Et en publiant plusieurs articles au fil du temps, votre profil s’enrichira de vos dernières actualités.

6. Visuels

Linkedin vous permet d’enrichir et égayer votre profil en ajoutant des visuels personnels dans la plupart des éléments de votre profil : en bannière, dans le résumé, les expériences professionnelles… cela attire l’œil sur les rubriques illustrées et valorise vos réalisations.

Cette avocate enrichit son résumé d’illustrations valorisant ses actions de communication : articles de presse, vidéos YouTube, interviews média…

7. Compétences

Pour que vos contacts puissent les valider d’un simple clic, veillez à placer en tête vos 3 principales compétences/spécialités. En effet, la visibilité des compétences placées au delà des 3 premières est faible.

En coaching individuel Linkedin, tous ces points du profil sont travaillés dans le détail pour coller parfaitement à votre personnalité. Une fois le profil optimal, on peut passer au développement de votre réseau de relations professionnelles, puis aux interactions entre membres et à la prise de parole sur Linkedin pour maintenir le lien avec vos abonnés.

Le meilleur pour la fin : les remerciements !

Merci à Benjamin Jausset et Julie Dolon (Novaa Expertise) pour m’avoir sollicitée pour animer cet atelier !

Merci à tous les participants pour leur écoute, leur active participation et leurs retours enthousiastes sur ce premier atelier animé pour Novaa !

  • Aurélie Rémia, Freelance Web Designer
  • Marie-Dominique Serra, Visibilité sur Internet des TPE, indépendants, professions libérales,…
  • Rui Afonso, PMP, IT Director, CTO, Program and Project Manager
  • Jean-Marie Zoubiri, Thérapeute – Révélateur de talent
  • Quentin Bédéneau, Consultant indépendant en cybersecurité
  • Michaël Capgras Fonction du membre Directeur de Groupe chez Réseau BOND Paris
  • Julien SIE, Entrepreneur / A real m***f*** FullStack Dev / Angular / Java-Jakarta EE / Waiting freaky swell doing ollie-pops 😉
  • OLIVIER ERIN-AGOT, Management Stratégique Digital & Communication
  • Laurent PIRAM, Mobile Application Developer at Until Digital
  • Ellen Barboza, Photographe Indépendante Paris – Ile-de-France #photographefreelance #portraitspontane
  • Jocelyne, J’aide les entrepreneurs à booster leur business via la force de frappe du digital 🚀😉 CEO & MOOC transformer

Laura Ciriani

Vous pouvez me contacter par téléphone au 06 62 55 90 61 ou par email

Avant de partir...

Ca vous intéresse de recevoir mes prochains articles sur la marque personnelle des avocats ?

Ce sont des interviews de confrères qui parlent de leur métier, de leur parcours et leurs ambitions.

 

PS : votre email reste entre nous, cela va de soi !

ça y est, vous êtes abonné(e)... A bientôt !